Voyage à Dunakeszi en HONGRIE - décembre 2013

|   DUNAKESZI

Participants : Christian et Etienne P. ;

Véhicule : Le camion est prêté par Franck G., la remorque est prêtée par l'association Partage+ (St-Paul-trois-Châteaux)

           

Ce voyage est à destination de DUNAKESZI, proche de la capitale de Hongrie, chez nos amis et correspondants Josef et Eva Szabo.

Josef et Eva Szabo visitent des prisonniers dans les prisons de Hongrie, accueillent et aident d'anciens prisonniers à se réinsérer dans la vie professionnelle, dans leur vie familiale, avec un environnement chrétien qui les entoure.

Ce voyage transporte l'aide habituelle en vêtements, chaussures, vélos, produits d'hygiène, fauteuils roulants, lits et matelas (médicaux ou normaux), 1 ordinateur, ...

Les voyageurs sont arrivés en France ce vendredi après-midi. Ils ont d'abord rendu la remorque à l'association Partage+ à St-Paul-trois-Châteaux, puis rendu le camion à Nîmes.

 

Compte-rendu :

Un nouveau voyage à été effectué à Dunakési cette fin d'année 2013, pour soutenir les activités de notre ami Josef Szabo.

En collaboration avec sa municipalité, il se propose une distribution élargie aux alentours de Noël avec les nécessiteux de son entourage. Il nous a également sollicités pour un de ses correspondants à une cinquantaine de km de Budapest.

 

Compte-rendu des activités de Eva & Joseph Szabo en Hongrie :

Association Espérance Vivante

2120 Dunakeszi, Déli u. 11. Pf. 104.

Tél : 00 36 27 344 800 Fax: 00 (27) 349-469

  

Décembre 2013

« Exultez en l'Eternel, vous justes ! Aux hommes droits sied la louange. … Car la parole de l'Eternel est droite, et toute son oeuvre est avec vérité. …la terre est pleine de la bonté de l'Eternel… Le conseil de l’Eternel subsiste à toujours, les desseins de son coeur, de génération en génération … Bienheureuse la nation qui a l'Eternel pour son Dieu… Voici l’œil de l’Eternel est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui s’attendent à sa bonté, pour délivrer leur âme de la mort, et pour les conserver en vie durant la famine. Notre âme s’attend à l'Eternel; il est notre aide et notre bouclier Car notre coeur se réjouira en lui, puisqu’en son saint nom nous avons mis notre confiance. » Psaumes 33; 1, 4, 5, 11, 12, 18-21

 

On est en décembre de nouveau, et quand je m’arrête pour écrire cette lettre, je jette un regard sur les mois précédents et sur l’année qui se termine très bientôt : des journées remplies de luttes, des peines, des fardeaux, de la tristesse et des craintes. Or, ce n’est pas ces souvenirs qui restent mais au contraire, tout cela souligne et met en évidence le message de ce Psaume : « toute son oeuvre est avec vérité » ! Quelle contradiction ! Dieu est fidèle à nous. Qu’est-ce que je vaux ? Pourquoi, après autant de blessures que je lui ai faites, devrait-il être fidèle à moi qui ai autant de défaillances ? Tout de même, cela est vrai. Il a donné sa parole en disant qu’il ne nous abandonnera point et qu’il nous guidera jusqu’à la fin. Quand je l’ai invité à vivre dans mon cœur et quand avec ma femme, nous nous sommes mis dans sa main, et quand nous avons pris le cap vers le futur incertain de l’année 2013. Et cette année a été remplie de joies, de l’amour de l’aide qu’il nous a donnée grâce à vous. Nos cœurs sont remplis de reconnaissance et de remerciements pour cela.

 

NOTRE OEUVRE

Cette année, j’ai multiplié le temps passé « aux prisons » : je m’occupe beaucoup plus des détenus en individuel et en petits groupes. Mes tâches se sont diversifiées en matière de soins aux anciens détenus récemment libérés, car en plus des résidents que nous avons via notre association, j’essaie d’aider plus d’un ex-détenu régulièrement par téléphone et lors des visites. Cette activité m’a fait plus de 4 mille kilomètres pendant ces 4 derniers mois. J’exerce cette activité en vertu de la commission de la fondation MBB.

Lors des visites des familles, et des discussions individuelles, des vies tristes et souvent des événements tragiques s’ouvrent devant nous. Voir ou entendre tout cela est douloureux et ce serait terrible, si je ne connaissais pas Jésus-Christ, de qui je rends témoignage dans plusieurs communes de notre pays tel qu’à Kaposvár, Zalaegerszeg, Gyor, Pápa, Beled, Törökszentmiklós, Nagybajom, Oroszlány etc. Nous cherchons comment nous pourrions intégrer ces familles à des églises vivantes de leurs régions. Cela n’est pas facile et prend beaucoup de temps.

Vicus (Eva) est retournée sur les bancs d’école cet automne et a entamé la théologie baptiste dans le cadre de la formation tout au long de la vie. Selon la nouvelle législation, elle doit avoir un diplôme supérieur de pastorat catéchiste pour pouvoir enseigner la Bible à l’école.

 

DISTRIBUTION DE PAIN

La distribution de pain se poursuit chaque mardi et jeudi pour une cinquantaine de familles. Il nous est arrivé plus d’une fois que les produits de boulangerie n’ont pas été suffisants et on a été obligé d’acheter 30 kilogrammes de pains pour pouvoir en donner à tout le monde.

Nous nous réjouissons aussi de voir qu’il y a de plus en plus de gens dans le besoin qui nous rejoignent aux réunions de l’église.

 

LA SITUATION ACTUELLE DE L’ASSOCIATION

Gyula et István sont toujours à la recherche de travail et ne trouvent que très rarement des contrats d’intérim ; tandis que Csaba qui est aussi en intérim a pu trouver du travail relativement assez régulièrement. Il a des chances qu’une entreprise l’emploie et qu’elle le déclare aussi.

Zoli, Zsolti et  Elek ont du travail déclaré comme des ouvriers.

Anna, parallèlement à l’éducation de son enfant, cherche des possibilités pour faire des études.

Mariann et Péter continuent à gérer la maison.

 

LE GROUPE DE WUPPERTAL

Entre le 27 avril et le 4 mai, ensemble avec nos frères et sœurs de Wuppertal, nous avons proclamé l’évangile dans 13 maisons pénitentiaires pour env. mille détenus. Nous remercions l’aide de nos frères et sœurs.

 

L’ASSEMBLEE

Notre assemblée a pu se reposer entre le 22 et le 27 juillet à Dömös. Lors de l’étude de la vie des personnes bibliques (tels que Mardochée, David, le serviteur d’Abraham, Gédéon, Joseph, Hénoch), nous avons trouvé de l’encouragement.

Merci à Dieu, nous avons toujours des nouveaux visiteurs lors de nos réunions et ainsi la maison de l’association est devenue trop étroite. Nous avons cherché comment continuer, unis dans la prière, et nous pensons que l’an prochain nous serons obligés de construire. Nous sommes devant le Seigneur dans nos recherches de détails.

 

RENCONTRE INTERNATIONALE

Cette année, le Forum Gefährdetenhilfe (l’aide pour les personnes menacées) a été organisé à Holzhausen entre le 25 et le 27 octobre, et grâce à l’invitation de nos frères et sœurs allemands, nous avons pu y assister. C’était bon d’entendre que le fond de cette oeuvre n’est ni notre mission, ni nous-même mais le Seigneur Jésus lui-même.

 

LIVRAISON DE DONS FRANCAIS

Le 9 décembre, une nouvelle livraison d’origine française est arrivée, pour la deuxième fois cette année. La distribution de ces dons est un travail énorme mais nous nous réjouissons qu’avant Noël beaucoup reçoivent des vêtements chauds pour l’hiver. La municipalité locale nous a remis sa baraque hors d’usage à disposition.

Malheureusement, dans beaucoup de familles, ni les parents, ni les enfants n’ont pas de vêtements chauds, de manteaux, ou de chaussures. Plusieurs communes pourront recevoir des choses de cette livraison. Nous avons aussi l’intention de transférer plusieurs livraisons à l’Est de la Hongrie.

 

NOËL

Nous sommes reconnaissants pour les aides françaises et hongroises qui nous ont permis de préparer des cadeaux de Noël. Nous en avons fait 100 pour les enfants, 500 pour les détenus et 100 pour les personnes âgées.

Nos célébrations : le 22 décembre à 17h pour les enfants, le 24 de 9 à 13h dans la prison de Baracska, et à 15h dans la maison pour des personnes âgées à Dunakeszi.

 

Nous vous souhaitons à vous tous Joyeux Noël et une année riche en bénédictions de notre Dieu !

Nous vous remercions d’avoir prié pour nous et nous vous remercions de le poursuivre, car nous en avons besoin. Nous vous remercions aussi pour les aides matérielles.

József & Éva Szabó
(Jóska & Vicus)

Retour