Quelques nouvelles des prisons de Russie

|   RUSSIE

Notre ami Sergueï Trotsenko nous a fait parvenir trois lettres d’un grand intérêt qui nous rapportent ce qui se passe dans ces prisons

  1. La première lettre nous parle du trajet personnel de Sergueï et de son appel pour s’installer en Russie près de la région de Mordovie particulièrement «riche» en pénitenciers
  2. La seconde lettre nous raconte quelques expériences récentes de Sergueï
  3. La troisième lettre, un beau témoignage de prisonniers à vie, intitulée : "La liberté retrouvée derrière les barbelés"

 

Appel et activité de Sergei Trotsenko

En 1997, j'ai reçu l'appel de Dieu pour déménager en Russie. On a commencé notre ministère dans les prisons de Belgrade. À ma première rencontre avec le chef d'un des établissement, j'ai raconté le témoignage de ma repentance, des changements miraculeux que Jésus avait fait dans ma vie remplie de péchés. Le chef des établissements m'a proposé de commencer par la prison jeunesse [pour les jeunes filles] en disant "on verra le résultat".

Je suis arrivé sur place. La première question du chef de cet unité était "Êtes vous Chrétien ? Alors demandez l'aide de Dieu pour les soixante orphelins qui n'ont pas d'articles de première nécessités dans cette prison : des brosses à dents, du dentifrice, du savon et même de la lingerie. Si vous résolvez ce problème, je vous permettrai de parler aux prisonnières."

Je suis sorti dehors complètement découragé. Je n'avais rien à partager avec ces orphelines. Je me suis mis à genoux et j'ai prié. Dieu m'a répondu "c'est plus mon ministère que le tien, va donc chercher de l'aide chez mes enfants".

J'ai remercié mon Père pour cette réponse rapide. Je suis passé par toutes les églises chrétiennes de cette ville en parlant de la condition qui m'était imposée pour entrer en contact avec les prisonnières afin de parler de l'Evangile.

Et voilà un miracle ! En une semaine, je suis entré à la prison jeunesse avec une petite camionnette remplie d'articles d'hygiène et de beaucoup d'autres cadeaux. Le directeur a alors dit "Maintenant, je vois que tu es vraiment chrétien, tu peux donc travailler ici."

En 2005, nous sommes déménagés à l'est de la région de Ryazan, près de la frontière de Mordovie où sont situés 20 établissements de détentions.

Par la grâce de Dieu, nous avons été autorisés à visiter les prisonniers dans les 18 établissement de Mordovie. Nous supportons également le ministère dans les prisons de la région de Rayzan [deux prisons qu'on fréquente mensuellement]. Dans la région de Saratov, on visite 14 colonies.

Chaque fois, les frères des autre régions se rejoignent pour visiter le plus grand nombre de prisonniers. On travaille ensemble dans le champ de Dieu.

En Mordovie, il y a une prison pour les condamnés à vie. Là vivent 160 prisonniers, certains parmi eux sont détenus depuis plus de de 20 ans. Au cours de notre ministère, plus de 40 hommes ont accepté Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur. 17 hommes ont été baptisés. Ils voulaient partager la joie de cet événement par la lettre n°3 "La liberté retrouvée derrière les barbelés".

 

Quelques expériences récentes de Sergei

Présentement, encore 30 prisonniers se préparent au baptême, une fois par mois on vient pour faire la communion avec les frères chaque semaine on rencontre ceux qui ont besoin d'être écoutés et confessés. Également nous les aidons par les produits alimentaires, les médicaments et les articles personnels de l'hygiène.

Dans les autres prisons où les conditions de détention sont plus libres, on organise les assemblées dans les salles de bibliothèques, réfectoires, clubs, etc. Mais ce n'est pas aussi facile qu'il y parait. Parfois on rencontre des obstacles. Un jour on m'a demandé d'entrer dans le bureau du directeur où un prêtre orthodoxe m'attendait. J'ai du entendre des paroles offensantes. Il m'a accusé d'avoir vendu la Russie et a déclaré tous les prisonniers convertis dans la religion orthodoxe, comme étant à lui. Il était si furieux que j'ai commencé à prier dans ma tête. Dieu m'a envoyé ces paroles à lui répondre "Je remercie Dieu que ici il n'y a que les vôtres, parce que les nôtres se trouvent dans les églises pour apprendre la sagesse de Dieu, suivre les loi, construire des familles, éduquer les enfants dans l'obéissance. Et vous, que leurs apprenez vous ?" Après cette phrase, il n'a pas voulu continuer la conversation. Nous n'avons pas baissé les bras, pour la prochaine rencontre annoncée dans cette colonie, environ 300 personnes sont venus écouter la parole de Dieu. Il y avait beaucoup de repentances parmi les condamnés à mort.

Voici une histoire que je voudrais partager avec vous. Il s'agit d'un homme qui s'appelle Serguei. Plusieurs fois je l'ai visité dans la prison. Plus tard, j'ai reçu une lettre de son voisin de cellule. Serguei a survécu à la mort apparente. Après la réanimation, ses extrémités ont été paralysés et il m'a demandé de venir le voir avant de partir pour l'Éternité. Les fauteuil roulants ne sont pas prévus dans les établissements de détention, c'est pourquoi pour la rencontre il a été emmené dans les bras d'un autre, étant trop faible. On a lu la Bible ensemble, on a beaucoup discuté. Au cours de la conversation,il m'a avoué avoir détesté un homme avec lequel il a commis son crime. Je lui ai proposé de lire [Jean 3:15]; "Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui". Serguei s'est repenti, a pardonné cet homme et je suis parti. Peu de temps après, Serguei m'a écrit une lettre de ses propres mains. Dans cette lettre il m'a avisé de sa guérison.

Il y a encore beaucoup d'histoire semblables mais toutes sont uniques. Il m'est impossible de décrire en quelque mots tous les miracles de Dieu dont j'ai été témoin au cours de ces années de ministère. Rejoignez nous dans ce travail béni.

Sergei Trotsenko,

missionnaire et coordinateur du ministère dans les prisons de Mordovie, Russie.

 

"La liberté retrouvée derrière les barbelés" : un témoignage de prisonniers à vie...

"Cher frères et sœurs en Jésus Christ !

Le 7 octobre 2011 la plupart d'entre vous ont répondu à l'appel affiché sur le site www.uznik.net à la prière avec le jeune et ont rejoint la pétition à Dieu comme demandé par Sergei Trotsenko, coordonnateur du ministère de prison de la République de Mordovie. Maintenant nous, Nikolay, Alexandre, Serguei, vivant dans une cellule de prison pour les prisonnier à vie du village Sosnovka, témoignent que le Seigneur a réellement entendu vos prières et le 20 mars 2012, nous avons été baptisés pour nous joindre à la Sainte Alliance avec notre Seigneur. Chacun d'entre nous, à un moment donné, s'est tourné de l'obscurité à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, qui a illuminé nos cœurs par la connaissance de sa gloire en son fils unique, Jésus Christ. Certains se sont repentis et convertis il y a 14 ans, mais toutes ces années il n’était pas possible de se faire baptiser. Et par la grâce de Dieu, ça y est, nous avons été baptisés et avons pris part à la sainte communion fraternelle. Béni soit le Seigneur ! Nous remercions tous ceux qui intercèdent pour nous. Merci à tout ceux qui aident Sergei Trotsenko à effectuer ce ministère difficile, qui ont répondu à l'appel du Seigneur de donner à ce ministère. Merci à tous les administrateurs qui ont donné l'autorisation pour les baptêmes et pour nous rendre visite. Maintenant, Sergei a la permission de nous rendre visite chaque mois pour la sainte communion et pour les rencontres personnelles. Bien sûr, on est très reconnaissant à Sergei et à tous les frères qui viennent nous voir. Ne nous oubliez pas dans vos prières au Père de notre Seigneur Jésus Christ pour qu'il renforce nos cœurs dans sa vérité et son amour que nous puissions porter du fruit par nos vie renouvelées, témoignant de la grande puissance transformante de l'Évangile du Christ à la gloire de notre Seigneur et Dieu. Et maintenant encore, 30 frères sont en attente d'une rencontre avec Sergei, y compris notre 4-e compagnon de cellule.

Avec gratitude et les prières de vos frères en Jésus

Christ-Nikolay, Alexander, Sergei

Retour