Nouvelles de Sergei lors de la visite de prisons en décembre 2012

|   RUSSIE

Compte-rendu fournit par Sergey Trocenko, visiteur de prisons en Russie, avec une équipe de 11 personnes

   
  • 1er jour

Le matin a commencé à 4 heures par la prière générale. Notre groupe qui se composait de 11 frères et soeurs était prêt à se mettre en route de Chatsk à la prison de Klécotki. Quand nous sommes arrivés nous avons appris que le papier avec les noms de ceux qui devaient visiter la prison n’était pas venu. On ne voulait pas nous faire entrer. Le chef de la prison était indigné par la présence des jeunes filles dans notre groupe. Il les a nomées “angelots”. Il a dit que c’était pour la première fois et qu’il fallait avoir des gardiens spéciaux, mais il leur manquaient les gardiens. Nous n’avons pas perdu courage et en faisant la prière nous attendions la décision de ce problème. Un peu plus tard on nous a signé la permission de passer dans la prison, mais 3 frères étaient obligés de nous attendre dans la voiture, parce que leurs noms n’étaient pas inclus dans le papier de notre groupe. Plusieurs de notre groupe visitaient la prison pour la première fois et ils avaient peur un peu. Mais cette peur est disparue bientôt. Pour la rencontre on nous a proposé une salle à manger. Dans la salle nous avons commencé à accorder nos instruments, et les prisonniers nous regardaient timidement. Ils n’étaient pas nombreux. Mais en entendant le chant inaccoutumé le nombre des prisonniers a augmenté jusqu’à peu près de 50. C’était pour la première fois que dans cette prison avait lieu le service évangélique. Dieu merci! Pendant une heure on racontait de Jésus à l’aide des illustrations, on leur a proposé de faire le choix dans la vie. D’après leurs visages on pouvait voir qu’ils ont à quoi réfléchir. A la fin de cette rencontre ceux qui voulaient ont reçu les Nouveaux Testaments et les calendriers chrétiens. Nos frères parmi les prisonniers nous remerciaient, parce que cette rencontre était pour eux une grande bénédiction. Et ils nous ont beni à son tour en faisant cadeaux à nos soeurs – des calendriers.

En rentrant nous avons visité l’église de la ville Korablino où nous avons reçu un accueil chaleureux. Après un bon repas nous nous sommes mis en route. Le soir encore 2 frères sont arrivés à Chatsk. Et après le repas nous avons eu la répétition pour poursuivre notre service chrétien. Nous remercions tous ceux qui faisaient des prièrs pour nous, et nous demandons de continuer ce service très important.

 

  • 2ème jour - 1ère équipe

Le matin il gelait. Nous nous sommes reveillés à 6 heures du matin, nous avons pris notre petit dejeuner et après la prière nous nous sommes mis en route. Nous devions visiter 4 prisons et 2 réunions, voilà pourquoi nous étions obligés de se diviser en 2 équipes: 6 personnes dans chaque groupe.

La première équipe est parti pour la ville … . Quand nous sommes arrivés, l’épreuve de notre confiance à Dieu nous attendait. Dans les papiers il n’y avait personne de notre équipe. Nous avons prié qu’on lasse passer toute notre équipe. Nous attendions le résultat. Les fonctionnaires se sont déconcertés à propos de la liste des noms, et grâce à cette confusion tout notre groupe est entré dans la prison. La même situation a eu lieu dans le deuxième groupe.

Près de 50 personnes sont venues à la reunion dans le club. Il posaient beaucoup de questions provocatrices concernant l’église orthodoxe, mais Dieu donnait la sagesse à notre chef et à toute notre équipe. Finalement tous étaient satisfaits et on nous invitaient de venir encore. On a distribué les Nouveaux Testaments et les calendriers à ceux qui désiraient. Après la réunion nous avons eu la conversation avec un groupe des frères parmi les condamnés. Ils remerciaient Dieu pour cette réunion à la “Faveur”.

Puis nous sommes partis pour la 2 colonie à la ville… . Près de 60 personnes se sont réunies dans le club. Tous ceux qui assistaient s’intéressaient à notre programme. L’un des condamnés en apprenant que nous avions le programme chrétien est sorti de la salle. Il voulait nous montrer que cela ne l’intéressait pas. Au commencement de la réunion il y avait du bruit, mais plus tard en entendant nos chansons et nos témoignages, les condamnés se sont calmés. A la fin de la réunion ils se sont approchés pour nous remercier. Tous ceux qui désiraient ont reçu les Nouveaux Testaments et les calendriers.

Sur le chemin du retour nous avons visité Riazan, nous avons fait la connaissance de la jeunesse locale en prenant du thé. Nous avons pris part à la réunion du soir où on nous a donné la possibilité de témoigner de la bonté de Dieu et de Son amour, d’appeler les enfants de Dieu à travailler sur Son champ. Après la réunion nous nous séparions comme de bons amis. Ils regrettaient notre départ, mais la rentrée à la maison nous attendait.

 

  • 2ème jour - 2ème équipe

Notre équipe se composait de six personne. Nous nous sommes réveillés à 5:30, nous avons fait la prière, et après le petit déjeuner nous sommes partis pour le village Central. On nous attendait là-bas. Dieu merci, on nous a laissé passer sans problèmes. A peu près de 30-35 jeunes hommes pompettes sont venus pour nous écouter. Un des jeunes hommes en apprenant que notre groupe n’a pas de nom a promis de le donner après le concert. Dans notre programme il y avait les témoignages des anciens prisonniers, des chansons-glorifications, des trucs. Après notre programme on a distribué les Nouveaux Testaments et des calendriers. Tous sont restés contents, et le jeune homme qui voulait donner le nom à notre groupe n’a pas osé de le faire. Déjà en voiture nous avons remercié Dieu, Qui contrôlait tout ce qui se passait. Après le repas nous sommes partis pour la ville Skopine, le village Octiabrski, pour visiter la colonie des prisonniers. Nous étions un peu chagrinés parce qu’on a laissé passer dans cette colonie seulement une partie de notre groupe. Mais même ce groupe peu nombreux a pu glorifier Dieu. Il y avait 40-50 écouteurs. C’étaient des jeunes gens. Quand nous avons fait la moitié de notre programme, on les a appelés à la formation. En sortant pour se ranger ils nous ont prié de les attendre. Après la formation nous avons vu des nouvaux visages. Dieu merci, que les jeunes gens ont montré de l’intérêt pour notre programme!!! Notre programme touchait à sa fin, mais personne ne voulait pas partir. Nous avons commencé à distribuer les Nouveaux Testaments et des calendriers, mais nous en avions peu et à notre grand regret nous n’avons pas pu satisfaire la demande. A la fin de cette rencontre les condamnés et nous, nous avons prié tous ensemble. Tous étaient contents. Les condamnés nous priaient de les visiter le plus souvent possible. Le soir nous avons eu la possibilité de faire le service dans la ville Korablino.

 

  • 3ème jour - 2ème équipe

Aujourd’hui nous sommes le 7 décembre 2012, notre équipe compte 7 personnes. Nous nous sommes réveillés très tôt et nous nous sommes mis en route dans la ville Riajsk pour y visiter la prison. Avant d’aller à l’administration nous avons prié qu’on laisse passer tout notre groupe sans aucun obstacle. Dieu merci! Le contrôle a pris fin et on nous a donné nos laissez-passer. Dans la prison nous nous sommes divisés en 2 groupes, parce que il est interdit aux jeunes filles d’entrer dans les cellules. Voilà pourquoi les frères visitaient les prisonniers dans les cellules et les soeurs sont allées dans la salle de réunion.

Il y avait près de 10 personnes. Quand nous faisions connaissance ils étaient très gênés. Mais puis nous avons raconté de notre travail, de nos études, de nos occupations et la tention est disparue. Ils sont devenus plus joyeux. L’un des jeunes hommes Alexsey écrit des vers. Il a demandé si cela vaut la peine de continuer. Toutes ses poésies étaient consacrées à sa femme. ……………. Il était très content en apprenant …

Notre programme touchait à sa fin mais les jeunes hommes restaient dans la salle et nous priaient de chanter… Notre rencontre durait plus de deux heures, elle se déroulait dans une atmosphère simple presque familiale. Quand nous avons fait cadeau de Nouveaux Testaments et de calendriers ils étaient très contents. Ils étaient obligés de nous quitter à cause du repas qui devait être à cette heure d’après leur emploi de temps. Ils nous priaient de venir chez eux le plus souvent possible.

Entre temps nos frères visitaient dans les cellules les prisonniers qui étaient déjà condamnés et étaient titulaires de condamnation (avaient leurs casiers judiciaries?). En entrant dans la première cellule les frères ont commencé à raconter de Dieu. L’un des condamnés a dit qu’il ne fallait pas nous écouter, parce que nous étions baptistes. Mais les autres voulaient nous écouter et ont commencé à nous poser des questions. Ils voulaient savoir quelle est la difference entre les baptistes et les chrétiens orthodoxes. Un de nos frères a témoigné de sa conversion. Et c’est seulement vers la fin de notre conversation que les condamnés ont commencé à se calmer. Dans la deuxième cellule nos frères ont rencontré leur connaissance. Il était à son temps au centre de réhabilitation et il est parti. Puis il a commis un vol et a été condamné à 7 ans. Dans la deuxième cellule les frères ont santi l’atmosphère plus simple. Le frère Michel a raconté pourquoi il vaut mieu vivre avec Dieu. Il a dit qu’ils avaient l’alternative: sortir et continuer à voler ou être avec Dieu et avoir le Bonheur. Nous croyons que plusieurs parmi ceux qui nous écoutaient feront le choix juste. Dans la dernière cellule les frères ont poursuivi leur conversation et ont distribué les Nouveaux Testaments.

Après le repas nous sommes partis pour le quartier Oktiabrsky, dans la colonie (policière). Cette colonie est particulière. Les condamnés de cette colonie sont des hautes personnes, hommes d’affaires, des généraux, des procureurs. Quand nous sommes venus, on nous a proposé tout appareillage. Il y avait même un groupe des chanteurs qui faisat des voyages à travers des villes et des villages avec ses concerts et gagnait des coupes et des diplômes.

Il y avait 40-50 personnes. Notre programme les a fait réfléchir à leur vie. On a posé beaucoup de questions. A la fin de notre rencontre les prisonniers n’ont pas voulu être redevables à nous et ils ont prié de les écouter. Un jeune home nous a consacré une chanson. Tous étaient contents en recevant les cadeaux – les Nouveaux Testaments et les calendriers. Ils nous priaient de venir encore une fois. Dieu merci!

Retour