Contact avec la mission Losinka

|   Visites de correspondants, pique-nique annuel, ...

Mission chrétienne qui visite des prisons en Russie

Contact avec la mission Losinka

Nous avons rencontré une délégation de cette mission de passage dans notre région, conduite par le responsable Serguey Nicolevitch. Notre ami de longue date Serguey Trosenko qui en fait partie était là aussi de même que d’autres membres qui ont donné le témoignage de leur parcours spirituel et de leur engagement actuel.

Nous en donnons ci-après un résumé :

 

Vladim

Vladim est ukrainien issu d’une famille à l’athéisme engagé. Dès son plus jeune âge, on reconnaît en lui un chanteur exceptionnel. A 8 ans il est envoyé à Moscou pour étudier et perfectionner ce don. Vers l’age de 30 ans, il est recruté par les services secrets pour surveiller les étrangers venus étudier la musique à Moscou. On lui propose un mariage avec une espionne comme lui. Il le refuse ayant en vue une autre jeune fille. Il essaie alors de se dégager, mais c’est mission quasi impossible. Et il est envoyé dans une mine hautement radioactive.

Après cette punition, son père tombe sur une bible et sa vie va se trouver transformée.

Vladim voit alors ses parents prier. Il voit aussi que cette conversion provoque un changement radical de leurs conditions de vie car tous leurs avantages leur sont ôtés. Mais petit à petit, l’œuvre de Dieu fait son chemin en Vladim et c’est en 1987 qu’il se convertit.

Aujourd’hui, marié et père de 4 enfants, il met son don au service de Dieu (faculté de musique chrétienne) mais aussi il est évangéliste et participe activement à la création de nouvelles églises.

 

Maxime

Maxime est né en Sibérie. A 13 ans, il commence à fumer des drogues douces, puis de plus en plus fortes et cela jusqu’à 27 ans. Chassé de la maison, il essaie toutes sortes de traitements jusqu’à se faire opérer pour bloquer le nerf du plaisir. Sans résultat ; rien n’y fait.

Mais un jour, un ami lui propose Dieu pour l’aider. Cet ami, ancien drogué comme lui, sort d’un « centre de réhabilitation » et s’en est trouvé transformé. Maxime décide d’y aller, à plus de 1000 km. C’est un centre chrétien. A son arrivée, on lui offre une bible. Il la lit et sa vie change.

Aujourd’hui Maxime a 32 ans. C’est un homme heureux. Il est marié avec Oxana et ils ont une petite fille de 8 mois. Désormais il aide les drogués à travers ces centres (une centaine sur le territoire russe) agréés par les autorités mais non pris en charge par elles. Soins du corps, mais aussi soins de l’âme. Ces gens là sont très réceptifs à l’évangile et forment souvent l’essentiel des membres des églises, pasteurs y compris.

Maxime est maintenant coordinateur de la région Centre de Russie avec 12 centres de réhabilitation (et il y a 16 régions dans ce vaste pays). Chaque établissement arrive à traiter 600 personnes par an. Des chiffres impressionnants mais en accord avec la quantité de drogue consommée là-bas.

-------------------------------

Deux cas bien différents, mais une même conclusion : Dieu fait de nos jours de grandes choses. Loué soit-Il pour la puissance de l’Evangile !

Notre contribution à la mission Losinka continue tant avec les produits d’hygiène qu’avec les calendriers de la Bonne Semence (plus de 4000 pour 2011).

Retour