Le projet agricole

     

Depuis plusieurs années, Espoir et Vie se rend en Bulgarie avec des camions d'aide. Peu à peu, les contacts se sont resserrés, les voyages sont devenus plus fréquents.

Tony, un des membres de l'Eglise de Berkovitza, nous a transmis une demande particulière : Il souhaiterait pouvoir acquérir un tracteur et divers outils agricoles, afin de lancer une petite activité pour nourrir sa famille, ses proches et même son village.

A cette occasion, Espoir et Vie a demandé aux différentes églises ou contacts en France de se mobiliser pour réunir une somme d'environ 20 000 frs.

Aujourd'hui, le tracteur et ses outils sont achetés, et en plein effort.

La lettre de demande

Voici la lettre qui a été diffusée en France à l'occasion du Projet agricole Bulgarie. Cela vous permettra d'en savoir plus sur les utilisateurs et les utilisations de ce matériel.

Chers amis,

A la fin de notre voyage en Bulgarie le 12 Août 2001, nous avons été reçus chez Emile et son épouse à Rudjenski. Nous avons aussi rencontré Tony et Reny, un couple d'agriculteurs chrétiens qui a la charge de distribuer l'aide humanitaire que nous apportons depuis maintenant deux ans. Tony nous a d'abord remerciés pour toute l'aide apportée dans son village puis nous a fait une demande pressante relative à leur désir de développer leurs cultures pour pourvoir aux besoins de leur famille, de leurs amis et voisins.

Voici la demande de Tony et Emile : « pourriez-vous nous trouver du travail en France pour quelques mois afin de pouvoir acheter un tracteur et ses outils - charrue, herse, etc...- en Bulgarie (d'une valeur de 17 000 francs) ce qui permettrait en formant un petit groupement de cultiver plus de terrain pour récolter céréales, pommes de terre ou légumes ? Beaucoup de personnes âgées ont de petites parcelles non cultivées qu 'elles céderaient volontiers en échange de quelques seaux de blé ou autre denrée. »

Le but de cette demande faite, pour un ensemble de personnes, peut-être même pour la totalité du village nous a touchés et nous désirons y répondre favorablement. Toutefois nous pensons qu'il serait très difficile, voire impossible, de faire travailler légalement en France un ressortissant des pays de l'Est. Par contre, il est envisageable de fournir à nos amis le montant nécessaire à cet achat. C'est pourquoi, nous vous proposons ce projet. Grâce à votre soutien, nous espérons réunir cette somme de 17 000 francs et l'envoyer pour leur permettre d'acheter ce tracteur et commencer déjà ce travail avec les semailles de fin Septembre.

C'est la 4éme fois que nous rencontrons Tony et Reny. Joël CHIRON, notre interprète et correspondant témoigne de leur engagement pour le Seigneur. Il est d'accord par ailleurs, de superviser ce projet et d'en rendre compte régulièrement. Tony utilise déjà la motopompe que nous lui avons apportée l'an dernier pour irriguer ses cultures et celles de ses voisins.

Au nom de tous nos amis bulgares nous vous remercions pour votre participation et votre soutien, quel qu'il soit, et demandons au Seigneur que cette action soit un encouragement pour tous.

Fraternellement, l'équipe Espoir et Vie.


Quelques mois plus tard...

Dans notre lettre de nouvelles du 3ème trimestre, nous vous avions fait part de notre engagement dans l'achat d'un tracteur d'occasion sur place en Bulgarie pour nos amis Tony et Emile.

La somme requise (17 000 francs) a été largement dépassée grâce aux nombreux dons reçus (64 650 francs). Nous leur avons déjà fait parvenir 27 500 francs, ce qui leur a permis d'acheter immédiatement le tracteur et sa remorque et semer dès l'automne 8 hectares de blé.

Le reliquat du montant des dons sera envoyé au printemps 2002 pour acheter de l'engrais, semer du maïs et planter des pommes de terre.

Merci encore pour cette action menée à bien.

   

Le projet agricole Bulgarie, un échec ?

Il convient de faire clairement le point sur cette action lancée il y a quelques années dans le but de promouvoir quelques essais d'autonomie dans le domaine agricole qui nous paraissait le plus accessible.

Nommé « projet Tony » au début, nous avons pu fournir un tracteur et des outils agricoles ainsi qu'une assistance à Tony, puis à son frère Mitko, grâce aux contributions financières de beaucoup d'entre vous et à l'engagement important sur le plan technique de plusieurs responsables de Espoir et Vie.

Les résultats des premières années n'étaient pas brillants, comparés à ceux que nous avons coutume d'avoir en France, mais bien des choses pouvaient l'expliquer :

  • l'état des terrains incultes depuis 5 ou 10 ans,
  • une très grave sécheresse en 2002 et 2003,
  • l'habitude de travailler à la méthode « kolkozienne », c'est à dire que l'on était payé à l'hectare labouré que cela soit bien effectué ou mal fait,
  • les difficultés d'obtenir dès le départ une gestion comptable claire, un esprit d'initiative, mais nous avions l'espoir que cela évoluerait.

Le conseil d'administration décidait donc de poursuivre. Il n'a malheureusement pas été possible de parvenir enfin à un résultat positif.

Le bilan de cette année agricole le confirme : le tournesol a été très mal semé sur un terrain mal préparé. La germination ne s'est donc presque pas effectuée. Quand au blé, la récolte, bien maigre, a néanmoins été transformée en farine qui sera distribuée dans le courant de l'hiver aux familles les plus nécessiteuses.


Il a donc été décidé de mettre un terme à cette action qui se solde par un échec.

Et cela nous rappelle la difficulté d'initier des actions économiques sur le terrain dans ces pays sortant du collectivisme.

 

Mais ce matériel n'est pas perdu !

Il va être récupéré par des chrétiens de la région de Berchovitza, PAVEL et SNEJANA, éleveurs avec 5 vaches laitières.

Grâce à ce matériel, ils feront profiter de leurs cultures les chrétiens de la région de Berkovitza.

Voir la lettre de nouvelles du 3ème trimestre 2004